Les effets de l’équilibre budgétaire et du transfert canadien en santé sur les finances publiques du Québec

Résumé court: 

À l’aide d’un outil de simulation, nous analysons quatre scénarios permettant de mesurer les effets sur 20 ans 1) du maintien de l’équilibre budgétaire durant 4 ans, et 2) d’une croissance du Transfert canadien en matière de santé (TCS) à son rythme historique. Selon le scénario de référence, qui suppose des taux de croissance structurelle des dépenses antérieurs à la période de rigueur budgétaire et un TCS qui croît à un rythme plus faible que par le passé, les dépenses publiques québécoises devraient augmenter de 166,6 G$ d’ici 2035, alors que les recettes n’augmenteront que de 106,0 G$. Par ailleurs, un TCS croissant à 6 % par année ne serait pas suffisant pour atteindre les objectifs d’équilibre budgétaire et de dette publique. Des efforts supplémentaires de contrôle des dépenses ou d’augmentation des recettes seront nécessaires pour atteindre ces cibles.

Auteurs publication: 
Nicholas-James Clavet
Guy Lacroix
Pierre-Carl Michaud
Alexandre Parent
Numéro: 
16-08
Année: 

Partenaires

   

Industrielle Alliance, Groupe financier

2019 © Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques