Pensions, annuities, and long-term care insurance: On the impact of risk screening

Résumé court: 

Nous examinons l’interaction entre le choix d’un véhicule d’épargne retraite et l’achat d’assurance soins de longue durée (SLD) dans un monde où les agents découvrent au fil du temps leur risque par rapport aux SLD. En l’absence du besoin de SLD, des agents riscophobes préfèreraient acquérir leur produit d’épargne retraite avant de connaître leur état de santé (ou catégorie de risque). Une fois introduite la possibilité de nécessiter des SLD, certains agents préfèreront attendre de connaître leur état de santé avant d’acheter un produit pour la retraite (ce qui s’apparente à posséder un régime à contributions déterminées), tandis que d’autres choisiront d’acheter leur produit pour la retraite avant de connaître leur état de santé (ce qui s’apparente à posséder un régime à prestations déterminées). La préférence pour un type ou l’autre de véhicule d’épargne retraite dépend de plusieurs facteurs. Lorsque les agents achètent leur produit pour la retraite après (avant) que leur état de santé soit connu, ceux-ci opteront pour une assurance fournissant une couverture SLD complète (partielle).

Auteurs publication: 
Martin Boyer
Franca Glenzer
Numéro: 
16-03
Année: 

Partenaires

   

Industrielle Alliance, Groupe financier

2019 © Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques