Long Term Care Risk Misperceptions*

Résumé court: 

À l’aide d’une enquête que nous avons menée au Canada, nous comparons les probabilités subjectives et réelles pour trois risques différents : avoir besoin d’aide pour au moins une activité de la vie quotidienne, avoir besoin d’une résidence avec soins, et vivre jusqu’à 85 ans. L’article décrit les différences et corrélations entre probabilités objectives et subjectives ; étudie les corrélations croisées entre types de risques ; puis étudie comment les perceptions erronées des risques sont corrélées avec les caractéristiques individuelles, et comment elles affectent les intentions d’achat et la possession d’assurance soins de longue durée (ASLD). Nous trouvons que la plupart des répondants sont mal informés de leurs risques individuels de soins de longue durée, ce qui rend difficile pour eux la prise de bonnes décisions en matière d’ASLD. Ensuite, bien que les perceptions erronées affectent la possession ou l’intention d’achat d’ASLD pour un individu, il est peu probable qu’elles expliquent le faible taux de pénétration de l’ASLD dans notre échantillon.

Auteurs publication: 
Martin Boyer
Philippe De Donder
Claude Fluet
Marie-Louise Leroux et Pierre-Carl Michaud
Numéro: 
18-05
Année: 
Article scientifique: 

Partenaires

   

Industrielle Alliance, Groupe financier

2019 © Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques