A Canadian Parlor Room-Type Approach to the Long-Term Care Insurance Puzzle

Résumé court: 

À l’aide des résultats d’une enquête menée auprès de 2000 Canadiens, nous examinons différentes hypothèses mises de l’avant pour expliquer la faible demande pour l’assurance soins de longue durée (SLD). En définissant le marché naturel de l’assurance SLD comme étant celui desservant les individus âgés de 50 à 70 ans, nous trouvons qu’une part remarquable ne s’est jamais fait approcher pour l’achat d’une telle protection. Nous estimons qu’environ 60% de ce marché naturel est présentement sous-desservi. Après avoir éliminé la perception des risques et les explications provenant du côté de la demande, nous concluons que des facteurs du côté de l’offre ainsi que l’éviction causée par les programmes publics sont les coupables les plus probables expliquant la faible proportion de Canadiens qui achètent une assurance SLD d’un fournisseur privé.

Auteurs publication: 
M. Martin Boyer
Philippe De Donder
Claude Fluet
Marie-Louise Leroux et Pierre-Carl Michaud
Numéro: 
18-04
Année: 

Partenaires

   

Industrielle Alliance, Groupe financier

2019 © Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques