Distributional Effects of Social Security Reforms: the Case of France

Short summary: 

Cet article quantifie l’impact distributif à long terme de deux réformes de la sécurité sociale : une modification des paramètres d’un système à prestations déterminées (PD; « réforme Ayrault » en France) et le passage à un système de comptes notionnels (CN; « réforme italienne »). Pour des raisons différentes, les travailleurs faiblement qualifiés sont les principaux perdants de ces deux réformes. Avec la réforme Ayrault, ils retardent leur retraite de 2 ans, tandis qu’avec le passage à un système CN leurs pensions chutent de façon importante. Le passage d’un système PD à un système CN génère des pertes de bien-être substantielles; les pensions diminuent significativement, et les individus épargnent davantage. Comme les travailleurs peu qualifiés épargnent moins que les travailleurs moyennement ou hautement qualifiés, cette réforme mène à une distribution des actifs plus inégale.

Publication Authors: 
Raquel Fonseca
Thepthida Sopraseuth
Number: 
15-15
Year: 

Partners

Industrielle Alliance, Groupe financier

2019 © Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques